Vie de l'établissementHistorique

En 1812, cinq demoiselles riches de Voiron décidèrent de vivre en communauté et de consacrer leur fortune au soin des malades, d’abord à domicile, puis dans une maison proposée par la municipalité. Ces demoiselles fondatrices, après un court stage, se sont incorporées aux sœurs hospitalières de Valence, qui s’installèrent à Voiron et assurèrent jusqu’en 1977 le service de l’Hôpital.

 En 1815, grâce à l’aide de bienfaiteurs, elles créèrent un établissement de charité sous le nom d’Hôtel-Dieu, situé rue Sermorens au centre de Voiron, légalement approuvé par ordonnance du Roi Louis XVIII le 11 février 1820.

 

Malgré des extensions progressives et des efforts de modernisation, l’établissement s’avère incapable de répondre aux exigences d’une population toujours plus nombreuse. Un rapport de l’inspection Générale des Services du Ministère de la Santé de 1901, concluait la nécessité de transférer l’Hôpital hors de la ville, pour assurer aux malades des conditions hygiéniques plus favorables. Après de longues discussions sur le principe de la reconstruction, puis sur le choix du nouveau terrain, la Commission Administrative et la Municipalité choisirent pour emplacement l’emplacement actuel de l’Hôpital, situé sur un promontoire dominant la ville, exposé à l’Est, au Sud et à l’Ouest. Sur cette terrasse s’élevait l’ancien château du Comte de Barral, dont l’achat fut décidé le 8 juillet 1912. Les travaux de construction furent interrompus par la guerre de 1914-1918, et l’Hôpital fut inauguré le 2 octobre 1927.

Le projet de reconstruction du centre hospitalier s'inscrit dans une politique globale d'aménagement du territoire, visant à positionner le Pays Voironnais comme pôle d'équilibre par rapport à la région urbaine grenobloise et dans une logique de communauté hospitalière territoriale.

Le "pôle hospitalier public privé du voironnais", d'une capacité d'environ 300 lits et places, regroupera les activités de l'hôpital et de la clinique de Chartreuse à Voiron. Il est devenu une priorité de santé publique, afin de répondre à la forte expansion démographique du bassin voironnais, à l'inadaptation des structures actuelles en termes d'accès, de confort, de technicité et face au développement de l'activité médicale.

Le projet sera implanté dans un environnement périurbain de la ville de Voiron, voué à s'urbaniser dans les décennies à venir. La desserte sera assurée par la rocade et depuis le centre ville.

Le parti architectural retenu est d'une lisibilité remarquable, il est effectivement composé d'un ensemble de bâtiments correspondant chacun à des fonctions spécifiques, afin de limiter les croisements des divers flux (hospitalisation, plateau technique, consultations, logistique).

La volumétrie des bâtiments respecte l'intégration dans le site, leur composition, leur agencement et le traitement paysager assurent un niveau de confort réellement innovant pour les patients et le personnel.

Autres établissements

centre hospitalier gériatrique de st geoire en valdaine centre hospitalier de St Laurent du Pont
Ehpad Entre 2 Guiers Ehpad de Voreppe